dimanche 25 septembre 2016

Un dimanche en 2016 [ 9 ]


La fin septembre pointant gentiment le bout de son nez, il est temps de faire un bilan.

Mon petit-fils est entré en grande section de maternelle. Il a retrouvé sa copine Clara avec qui il
   veut se marier. Oui mais il y a aussi Lenny qui veut se marier avec Clara. Ça promet d'être
   chaud !

30 % de réduction sur le Nutella chez Leclerc.

François Hollande nommé homme d'état de l'année. Tremble Sarko, Super Flanby va t'éclater
   les talonnettes !!!

Le port de gants devient obligatoire pour les conducteurs de deux-roues motorisés. Sale temps
   pour les kékés des plages de PACA !

Victoire écrasante du parti de Vladimir Poutine aux élections législatives russes. Hey, Vlad,
   comment tu les a tous niqués !!!

La Cour constitutionnelle gabonaise valide la réélection du président Ali Bongo. La requête de
   son opposant monsieur Ping a fait pong !

Pour fêter le 68e anniversaire de sa création, la Corée du Nord a effectué un essai nucléaire
   souterrain d'une puissance supérieure à celle de la bombe lâchée sur Hiroshima. Chacun ses
   coutumes : chez nous, c'est plutôt champagne et macarons !!!

Bachar el-Assad a repris ses bombardement sur les enfants d'Alep. Le petit Mourad aurait
   bien aimé entrer en grande section de maternelle et retrouver sa copine Aïcha avec qui il
   veut se marier…

Franchement, elle est pas belle la vie ??? Et si on écoutait une sélection de quelques disques sortis au mois de septembre ?

>>>>> FRUCTIDOR

01 - The Outsider - The Introduction
02 - Airbourne - Thin the Blood
03 - Reapter - Tsunami
04 - Wolf's Hunger - Bez'te Zivi Vracaju Se Mrtvi
05 - Code Red - Pray for Me
06 - Distinct Way - Wreck
07 - 2 In The Chest - Gunz Raized
08 - Kayser - Old Blanket
09 - King 810 - Black Swan
10 - Lordi - Mary Is Dead
11 - Acid Drinkers - Sociopath
12 - Brujeria - Profecia del Anticristo
13 - Hellbound - Karma
14 - Nothgard - Last Child Standing
15 - Crobot - Easy Money
16 - Wenches & Rogues - The Foggy Dew (Irish traditional)
17 - Fake Idols - Out of Gear
18 - Casey - Haze

vendredi 23 septembre 2016

All You Need Is French [13]


— V —

— Suivaaaaant !… Papiers, siou plait !

— Papiers ? Quels papiers ?

— D'accord ! On est tombé sur un rigolo ! J'crois qu'on va pas s'ennuyer avec toi ! Quand t'as passé le grand portail en fer forgé, on t'as filé un papelard avec écrit dessus "Permis de mourir"… c'est c'ui-là qui m'intéresse.

— Ok, je le savais pas. Le voilà, le voilou !

— Mhhh ! Alors, je lis : Michards, Keith Michards… c'est bien ça ?

— Si vous le lisez, c'est que ça doit être ça !

— Écoute, Toto, tu vas pas commencer à faire le branquignole. Je te rappelle que t'es mort, clamsé, crevé, calanché, kaput ! Et quand on voit comment tu t'es fait dessouder, vaut mieux pas que tu la ramènes de trop. Capiche ?

— Hé ! Ho ! On s'énerve pas l'angelot, j'ai rien demandé, moi ! J'étais pépère, j'allais chercher mon pain quotidien, quand je me suis ramassé un pianal sur la cafetière ! Alors maintenant ici, j'ai pas trop envie qu'on me les brise ! Cappuchino ?

— Ok ! Ok ! T'excite pas, mon Keithou ! Moi, je suis là juste pour vérifier ces putains de papelards. T'as l'air clean, mec ! Bienvenue chez nous, mon pote !… Au fait, moi c'est Christian "Chris" Jagger !!!

>>>>> LE PETIT PRINCE

01 - Didier Super & The Aro String Band - Rien à foutre
02 - Poom - My Licorne & Me
03 - Michel Berger - La minute de silence
04 - Sergent Garcia - C'est la vie
05 - Florent Marchet - Courchevel
06 - Philippe Barbot - Entre tes jambes
07 - Benoît Dorémus - Bêtes à chagrin
08 - Feu ! Chatterton - Fou à lier
09 - Vecteur K - Souvenir de Sarah
10 - Yann Perreau - Le tatouage
11 - Padam - La cavale
12 - Nef - Il y en a qui profitent du voyage
13 - Emily Loizeau - Sombre printemps
14 - Lisa a peur - À moitié
15 - Julien m'a dit - MC Mémé
16 - Leila Ssina - Espaces
17 - Karim Ouellet - La mer à boire
18 - Mareva Galanter - 7 h du matin

mercredi 21 septembre 2016

Get Your Fuzz


Encore un rituel des jolies compiles : la galette remplie jusqu'à la gueule de stoner rock !

Vous savez, ce bon vieux rock bien lourdingue. Ce rock avec du poil dans les oreilles et des aisselles qui sentent comme des pieds. Ce rock pachydermique tout droit sorti de la préhistoire métallique et qui n'en finit pas d'enchanter une population d'aficionados aussi prompts à siffler des jerricans de Budweiser qu'à culbuter des bimbos siliconées sur les selles à franges des Harley.

Un rock qui n'est assurément pas fait pour les péteux qui fument des Fine 120 menthol en sirotant du thé glacé à l'ombre des bigaradiers en fleur. Pas plus qu'il ne convient aux gourdasses qui exhibent leurs serre-têtes en écaille et leurs saintes vergetures dans les manifestations contre le mariage pour tous.

Lourdingues, pachydermiques, préhistoriques, siliconés ?… Peut-être ! N'empêche que tous ces titres ont été enregistrés en 2016 !… Et vlan ! dans les burnes !!!!!

>>>>> ALMOST HEATHEN

01 - Black Black Black - Let's Scare Death to Death
02 - Stoned Cobra - Caskets
03 - Thundering Herd - Stars, Bars and Mason Jars
04 - Dixtaper - Cookie
05 - Bright Curse - The Shore
06 - High n' Heavy - Mountain
07 - Cosmic Wings - Volcano
08 - Fetitxe - Lotuta
09 - Burn Blue Sky - May Song
10 - Hurts to Laugh - At War
11 - Dead Acid People - Ashes
12 - Torkana - Pulso
13 - Stoned Spirit - The Sand
14 - Doomsday Outlaw - Walk on Water
15 - Stonewall Noise Orchestra - Into the Fire
16 - Sedulus - Colonise
17 - Valley of the Sun - Solstice
18 - Brutus - Drowning

lundi 19 septembre 2016

Carré d'As du Rock Français


C'est encore une fois à titre pédagogique que j'inaugure une nouvelle collection de compiles appelée Carré d'As.

Le principe est simplissime : comme au poker, le carré est constitué de quatre cartes de même valeur, celle de l'as étant la plus élevée. Ici, quatre chansons de quatre groupes ou artistes présentant des caractéristiques (plus ou moins) évidentes. Des artistes qui sont des as dans leur domaine.

Et puisque nous avons tous en nous quelque chose de Tennessee, commençons par la crème du rock français. Choix discutable ? Sans doute, mais je l'assume. Il n'est d'ailleurs pas exclu qu'une autre compile portant sur le même sujet voit le jour… si les petits cochons ne nous mangent pas !

Mais n'anticipons pas et plongeons ensemble dans ce qui se fait de mieux dans le petit monde du rock bleu-blanc-rouge ! Les Parisiens de Téléphone, les Brestois de Matmatah et les Bordelais de Luke et de Noir Désir, vont essuyer les plâtres de cette première représentation. S'il vous plait, réservez-leur un accueil sympathique : parce qu'ils le valent bien !

>>>>> BRIGITTE BARDOT

01 - Noir Désir - À ton étoile
02 - Matmatah - Alzheimer
03 - Téléphone - Ce que je veux
04 - Luke - Des marchandises
05 - Noir Désir - Charlie
06 - Matmatah - Emma
07 - Téléphone - Crache ton venin
08 - Luke - Le robot
09 - Noir Désir - Le grand incendie
10 - Matmatah - La dernière aventure d'Archie Kramer
11 - Téléphone - Dans ton lit
12 - Luke - Monsieur Tout le Monde
13 - Noir Désir - Tostaky (Le Continent)
14 - Matmatah - Le festin de Bianca
15 - Téléphone - Ex-Robin des Bois
16 - Luke - Quelque part en France

dimanche 18 septembre 2016

Un dimanche en 2016 [ 8 ]


Je sais que beaucoup d'entre vous se demandent ce que j'ai bien pu faire pendant ces deux mois d'absence.

La réponse est simple : lever tous les matins à 06h00… merde, je l'ai déjà dit la semaine dernière et personne n'y a cru !!!

En vérité, vous le savez tous, il a fait des températures caniculaires tout au long de l'été. J'en ai donc profité pour me transformer en gros lézard paresseux à la recherche du moindre brin d'ombre susceptible d'accueillir ma vieille carcasse moite. J'ai aussi éclusé plusieurs cubis de rosé, barbecuité des quantités astronomiques de merguez, abusé des chips et de la sauce piquante… et j'emmerde le cancer colorectal qui lorgne sournoisement mon trou de balle !!!

Je n'ai pas fait que me ruiner les boyaux, j'ai aussi écouté quelques d'albums atomiques fraichement commercialisés, dont j'ai extrait les morceaux les plus appétissants pour fabriquer cette assourdissante compile.

Désolé, vous allez encore devoir vous taper du metal pendant un certain temps ! Je vous avais prévenus : fallait pas s'abonner aux Jolies Compiles !!!

>>>>> THERMIDOR

01 - Sabaton - Blood of Bannockburn
02 - Valient Thorr - Mirakuru
03 - (Hed) P.E. - Pay Me
04 - Desert Lizards - True Love
05 - Twelve Foot Ninja - Invincible
06 - Kissing Lucifer - Bitter Sweet
07 - Debauchery - Thunderbeast
08 - Kuolemanlaakso  - Where the River Runs Red
09 - Tarja - Love to Hate
10 - Avataria - Fallen Angel
11 - Destruction - Getting Used to the Evil
12 - Maverick - Mademoiselle
13 - Devil To Pay - Recommended Daily Dosage
14 - Sodom - Strange Lost World
15 - Blackfoot - Whiskey Train
16 - Blues Pills - Bad Talkers
17 - Shadow Witch - Snout
18 - Mos Generator - There's No Return From Nowhere

vendredi 16 septembre 2016

Une chanson [ (Sittin' on) The Dock of the Bay ]


          Assis dès le lever du soleil
          J'y serai encore quand le soir viendra
          Je regarde les bateaux rentrer au port
          Et je les regarderai aussi repartir

          Je suis assis sur le quai en face de la baie
          À regarder la marée qui descend
          Je suis juste assis sur le quai en face de la baie
          Pour passer le temps

          J'ai quitté ma maison en Georgie,
          Je suis venu vers la baie de San Francisco
          Parce que je n'ai rien d'autre à faire
          On dirait qu'il ne peut rien m'arriver

          Alors je vais juste m'asseoir sur le quai en face de la baie
          À regarder la marée qui descend
          Je suis assis sur le quai en face de la baie
          Pour passer le temps

          On dirait que rien ne va changer
          Tout reste pareil
          Je ne peux pas faire ce que dix personnes me demandent de faire
          Alors je resterai le même

          Assis ici, je laisse ma carcasse se reposer
          Et cette solitude ne veut pas me laisser seul
          J'ai ramé pendant 2000 miles
          Juste pour que ce quai devienne ma maison

          Maintenant je vais seulement aller m'asseoir sur le quai en face de la baie
          À regarder la marée qui descend
          Assis sur le quai en face de la baie
          Pour passer le temps

Otis Redding avait toujours cent idées de chansons dans la tête. Il griffonnait sans cesse des intros, des partitions ou des paroles sur les serviettes en papier et les nappes des hôtels qu'il fréquentait en tournée. C'est pas moi qui le dit, c'est le guitariste et producteur Steve Cropper qui a coécrit (Sittin' on) The Dock of the Bay.

Ensemble, ils enregistrent la chanson le 22 novembre 1967 aux Studios Stax de Memphis.

Le 10 décembre 1967, Otis Redding meurt dans un accident d'avion à seulement 26 ans. La chanson sort en 45 tours le 8 janvier 1968. Elle s'installe directement en tête des charts et s'impose comme l'un des tubes de l'été. Bien qu'éloignée de son répertoire soul habituel, elle demeure à tout jamais le plus grand succès d'Otis Redding.

Il n'en faut pas plus pour attirer des nuées de repreneurs qui ont su, avec talent et respect, rendre hommage au flâneur du quai en face de la baie.

>>>>> WASTIN' TIME

01 - Otis Redding
   02 - The Staple Singers
      03 - Jimmy Smith
         04 - The Deirdre Wilson Tabac
            05 - Nils Landgren & Joe Sample
               06 - Cher
                  07 - Billy Valentine & The Forest Rangers
                     08 - Tom Jones
                        09 - Ted Hawkins
                           10 - Al Jarreau
                              11 - Sergio Mendes & Brazil '66
                                 12 - T. Rex
                                    13 - Halie Loren
                                       14 - Jazz K. Lipa (DJ Farrapo Remix)
                                          15 - Peggy Lee
                                             16 - Popa Chubby
                                                17 - The Carolyn Hester Coalition
                                                   18 - Variations & Gary Ryan

mercredi 14 septembre 2016

King Cover #30


Natacha Léna n'était jamais à l'heure aux rendez-vous. Ce jour-là, elle n'avait qu'une heure et demie de retard !

J'en avais profité pour siroter quelques Penderyn Legend en grignotant des bretzels faits maison par Hakan, un ami turc qui tenait une élégante auberge sur les hauteurs d'Istanbul. La lune était rose, la vue sur le Bosphore imprenable.

Peu après 23h00, la belle Natacha daigna enfin m'honorer de sa présence. Grande et fine, la peau claire et des cheveux sombres coupés courts, elle portait son éternel ciré rouge, sur un pantalon fuseau noir. D'un pas vif, elle traversa la salle vide, elle posa son écharpe à pois sur le canapé et sur mes lèvres un baiser carmin. Elle sentait bon le cuir, j'ai aussitôt deviné un réel malaise dans ses yeux saphir.

— Tu n'as pas écouté les infos ? me reprocha-t-elle, le mur de Berlin est tombé ce soir.
— Sorry, darling, j'étais obnubilé par le bruit des glaçons dans mon single malt.
— Décidément, tu n'es qu'un sauvage comme tous tes frères capitalistes !

Connaissant la douceur habituelle de la jeune femme, la violence de l'invective me laissa pour le moins amer.

— Le mur est tombé ? La belle affaire ! Admets au moins que je n'y suis pour rien.
— Tu ne comprends donc pas, l'Union Soviétique se fissure de toutes parts, elle  est  au  bord  de
     l'implosion.
— Je te jure que ça me fend le cœur, mais que puis-je faire ?…
— Mon pays rapatrie tous ses agents, je dois rentrer… maintenant.

Je l'ai alors sentie submergée par une profonde tristesse. Je l'ai serrée très fort contre moi. De nouveau, elle frissonnait comme quand nous faisions l'amour entre deux escales. Bien sûr, j'avais envisagé mille fois cette rupture, elle était inéluctable… mais pas si vite, pas si violemment, pas sans une ultime caresse.

Je l'ai aidée à entasser quelques affaires au fond d'un grand sac de marin. Elle a passé à la broyeuse une montagne de dossiers. À 06h00 du matin, je l'ai déposée devant la gare de Sirkeci. Elle n'a pas voulu que je l'accompagne sur le quai.

Le dernier baiser à mon espionne russe fut comme un éclair. 25 ans plus tard, il me brûle encore les lèvres.

>>>>> PERESTROÏKA

01 - Van Halen - Dancing in the Street (Martha and the Vandellas)
02 - Clare Teal - California Dreamin' (The Mamas & The Papas)
03 - Rotary Connection - Respect (Otis Redding)
04 - Mariska Veres & Shocking Jazz Quintet - Venus (Shocking Blue)
05 - Daddy Mack Blues Band - Whole Lotta Love (Led Zeppelin)
06 - Ali Campbell - You Really Got Me (The Kinks)
07 - Dirty Martha - She's Not There (The Zombies)
08 - Susan Tedeschi - Hound Dog (« Big Mama » Thornton)
09 - Roadhouse - I Still Haven't Found What I'm Looking For (U2)
10 - Urselle - Purple Rain (Prince)
11 - Paul Anka - Wonderwall (Oasis)
12 - Little Bob Story - Lucille (Little Richard)
13 - Prey On The Fallen - Hotel California (Eagles)
14 - The Puppini Sisters - I Will Survive (Gloria Gaynor)
15 - Karen Aoki (ft. Jabberloop) - Are You Gonna Go my Way ? (Lenny Kravitz)
16 - Dick Brave & The Backbeats - Walk This Way (Aerosmith)
17 - Jimmy Barnes - All the Young Dudes (Mott the Hoople)
18 - Rod Stewart - Pinball Wizard (The Who)

lundi 12 septembre 2016

Lud sünh… Magma


« Quæ  sunt  Vanderis,  Vanderi »
(Il  faut  rendre  à  Vander  ce  qui  est  à  Vander)

Un magma bouillonnant d'une noirceur infinie s'écoule des enceintes. La déflagration sonore produite par le groupe fondé à l'aube des années 70 par Christian Vander allume un véritable brasier au cœur de la scène rock hexagonale qui patauge depuis des années dans une bouillie anglo-saxonne assaisonnée à la sauce de nos terroirs.

Depuis plus de 40 ans, la musique de Magma demeure inclassable et fantastique. Elle mêle rock, jazz, avant-garde, chant choral et quelques incursions dans la soul, le rhythm and blues et même le funk. Elle est à la fois oppressante et lumineuse, profonde et dynamique, inquiétante et hypnotique. Tous les musiciens qui ont participé au projet (ils sont plus d'une centaine) disent avoir été profondément marqués par l'expérience.

Musicalement unique, Magma l'est aussi en concert. La scénographie est minimaliste : les membres du groupe resserrés comme un pack de rugby autour de la batterie de Christian Vander. Ici, il n'y a de place ni pour les egos ni pour l'improvisation, chacun joue sa partition avec une rigueur absolue. Chaque note est calibrée, chaque arpège millimétré. Le bloc avance sans jamais faiblir, l'impact est violent, le traumatisme réel mais ô combien jouissif.

Depuis des millénaires, ainsi fonctionne le vaisseau impérial de la flotte kobaïenne qui vous portera aux confins des univers connus… pensez à réviser votre kobaïen avant le décollage !

>>>>> WALOMENDËN OTSILENNHETË

01 - Aïna (1970 - Kobaïa)
02 - Ki Ïahl Ö Lïahk (1971 - 1001° Centigrades)
03 - Kobaïa Iss Dëh Hündïn (1973 - Mekanïk Destruktïẁ Kommandöh)
04 - Blüm Tendiwa (1974 - Ẁurdah Ïtah) (B.O. du film Tristan et Iseult)
05 - Ork Alarm (1974 - Köhntarkösz)
06 - Weidorje (1976 - Üdü Wüdü)
07 - Nono (1978 - Attahk)
08 - Otis (1984 - Merci)
09 - K.A. I (2004 - K.A. Köhntarkösz Anteria)
10 - Ëmëhntëhtt-Ré IV (2009 - Ëmëhntëhtt-Rê)
11 - Dondaï (2011 - Mythes et Légendes : Epok V) (Live)
12 - Tëha (2012 - Félicité Thösz)
13 - Bradïa Ëtnah (2014 - Rïah Sahïltaahk)
14 - Zü Zaïn ! (2015 - Šlaǧ Tanƶ)

dimanche 11 septembre 2016

Un dimanche en 2016 [ 7 ]


Je sais que beaucoup d'entre vous se demandent ce que j'ai bien pu faire pendant ces deux mois d'absence.

La réponse est simple : lever tous les matins à 06h00, une demi-heure de tai-chi-chuan pour un réveil en harmonie avec les énergies environnementales. Frugal petit déjeuner : fruits frais issus de la culture biologique, lait de chèvre, pain sans gluten et miel d'acacia. Vers 10h00, rendez-vous à la salle de muscu pour soulever quelques barres de fonte entre amis aux corps bodybuildés luisants d'huile d'argan. Quelques longueurs de piscine avant le déjeuner. Quinoa, riz vapeur, viandes blanches, riches en fibres et faibles en calories, de l'eau de source, beaucoup d'eau de source.

Puis sieste à l'ombre d'un olivier centenaire avant d'entreprendre la montée de quelques cols à bicyclette. Des fruits secs au goûter pour un apport énergétique maximum. Vers 18h00, je me détends en relisant quelques ouvrages philosophiques (Descartes, Heidegger, Nietzsche, Nabila…). Un potage de légumes du jardin, une tisane à la verveine et au lit !

Nan, j'déconne, j'ai glandé comme un rat mort !!! Et j'ai préparé cette jolie compile pleine de disques sortis en été… sinon, vous, ça va ???

>>>>> MESSIDOR

01 - Meshiaak - Drowning, Fading, Falling
02 - Cult of Horror - Butcher Ballad
03 - Foghound - Serpentime
04 - Third Ion - Cosmic Delusion
05 - Second Grave - 17 Days
06 - Captain Frapat - Walkers
07 - Horseburner - David
08 - Heart - Beautiful Broken (ft. James Hetfield)
09 - Forallivedone - Chile
10 - Deadlock - Epitaph
11 - Jesse Smith & The Holy Ghost - The Mountain
12 - Shotgunner - Black Ice
13 - Deepspacepilots - What's Up ?
14 - King Chrome - Code of Silence
15 - Tanzwut - Bruder Leichtsinn
16 - Chevelle - Young Wicked
17 - Jgor Gianola & Alto Voltaggio - The Darkest Side
18 - Strange Flesh - Beautiful Dead

lundi 4 juillet 2016

Holidazed (Le Zornophage) / De Vacaciones



« Cri ! Cri ! Cri ! Cri ! », vous entendez, là ? C'est le chant des cigales. « Fchh ! Fchhh ! Fchhh ! », et là, les vagues qui viennent mourir sur la grève. « F-fff ! F-fff ! F-fffff ! », une douce brise caresse la toile de tente. « Glouc ! Glouc ! Glouc !  », le rosé de Provence dans les gobelets en plastique. « Rrrr ! Rrrr ! », la sieste dans un champ de blé. « Ah ! Ouiiiii ! Aaaaah ! Encôôôre !… », ça je vous laisse deviner !!!

Vous l'avez compris, chers amis, le magasin des jolies compiles va baisser le rideau pour l'été. L'épicier a besoin de repos !

Mais l'épicier n'est pas chien ! Pour que vous passiez quelques bonnes soirées en musique, il vous a préparé une chouette petite compile qui parle… de vacances, justement ! Et comme c'est pas tous les jours fête, l'inamovible, l'incontournable, l'insubmersible Zornophage s'est également fendu d'une collection de chansons estivalières qui risquent fort de vous donner des coups de soleil.

Deux barils de chansons pour le prix d'un, tout ça pour toi, public chéri… l'est pas belle la vie ? Bel été à vous tous. On se retrouve en septembre… mais je ne sais pas encore de quelle année !!!




>>>>> RAMATUELLE

01 - Michel Polnareff - Holidays
02 - City Boy - Heaven for the Holidays
03 - Earth, Wind & Fire - Love's Holiday
04 - The Married Monk - Holiday
05 - Leon Redbone - A Dreamer's Holiday
06 - The Specials - Holiday Fortnight
07-  Suggs - Off on Holiday
08 - Dead Kennedys  - Holiday in Cambodia
09 - Tim Hart & Maddy Prior - Serving Girls Holiday
10 - The Kinks - Holiday in Waikiki
11 - Bee Gees - Holiday
12 - Hayseed Dixie - Holiday
13 - Mötley Crüe - Hooligan's Holiday
14 - 10cc - Dreadlock Holiday
15 - Susheela Raman - Holiday
16 - Stacey Kent - Les vacances au bord de la mer
17 - Stan Kenton - Harlem Holiday
18 - Fairport Convention - End of a Holiday





>>>>> SAINT-TROPEZ         

01 - The Who - Tommy's Holiday Camp
02 - Sex Pistols - Holidays in the Sun
03 - Toma Amot - Kanikuly
04 - Marillion - Holidays in Eden
05 - The Kinks - Holiday
06 - Eddy Mitchell - Mes colonnies de vacances
07 - Hiroshima - Holidays
08 - Pete Mayes - Christmas Holidays
09 - Stands With Fists - Holiday
10 - Element Of Crime - Ferien von Dir
11 - Nazareth - Holiday
12 - Lofofora - Holiday in France
13 - Banana Bomb - Holidays
14 - The Dirges - Holiday
15 - Jumping Jack - Fucking Holidays
16 - Outlaws - Holiday
17 - Charlélie Couture - Les Anglais en vacances
18 - Antonella Ruggiero - Vacanze Romane

dimanche 3 juillet 2016

Far Faraway Metal


Vous avez été des millions à réclamer une deuxième compile consacrée au heavy metal du bout du monde et au delà.

Enfin, quand je dis des millions, c'est plutôt des centaines… oui, bon, quelques dizaines ! Pour être parfaitement honnête, disons plutôt que j'avais une belle réserve de titres intéressants et qu'il aurait été dommage de les garder rien que pour moi.

Donc, si vous êtes toujours partant, je vous propose une place dans mon jet privé à destination de l'autre bout du globe, afin de vérifier que le heavy metal a bien réussi son implantation sous des latitudes plus exotiques que la nôtre. Durant le vol, des boissons fortement alcoolisées vous seront servies par de charmantes hôtesses en bikini aux couleurs de la compagnie aérienne et un concours de pets sera organisé dans le cockpit.

Et ne vous faites pas de bile, on sera rentré pour le journal de Claire Chazal !!!

>>>>> BRITISH AIRWAYS

01 - The Paranoise - Последний шанс (Kazakhstan)
02 - Herz - Destroy (Corée du Sud)
03 - Cruz De Acero - Viejo Camionero (Argentine)
04 - Khanъ - Гарван (Bulgarie)
05 - Switchtense - One by One (Portugal)
06 - Suicide Note - Drawing the Line (Paraguay)
07 - Proll Guns - Reno Gang (Autriche)
08 - Кризис - Раненым Правдой (Belarus)
09 - Sargon - Crestfallen (Panama)
10 - Blunt Concept - I am King (Philippines)
11 - Fadhalius - Lentera Jiwa (Indonésie)
12 - Hedonist - The Urge (Belgique)
13 - Dö - Everblast II (The Aftermath) (Finlande)
14 - Ribo - Perdidos (Chili)
15 - Mystherium - Za Tysiąc Lat… (Pologne)
16 - Dimma - Ég Brenn (Islande)
17 - Chaos Descent - Reek of the Pigs (Iran)
18 - Rudras - Mountains (ft. Naye) (Venezuela)

vendredi 1 juillet 2016

King Cover #29


— Que fais-tu là, l'A ? dit l'E bileux.
— C'est Lazare qui m'a mis là ! râla l'A.
— Le hasard a bon dos ! pesta l'O.
— Oh ! fait l'I, c'est pas un peu fini ce rififi ?...
— J'en ai plein le cul ! dit l'U goulu, allez tous vous faire voir chez l'I grec !!!


>>>>> ELEFTHERÍA  Í THÁNATOS

01 - Tribal Underground - Sorrow (David Bowie)
02 - Ali Campbell - Got to Get You Into my Life (The Beatles)
03 - Black Label Society - Whiter Shade of Pale (Procol Harum)
04 - Chris Caffery - Get Up, Stand Up (Bob Marley)
05 - Coco Taylor - Hound Dog (« Big Mama » Thornton)
06 - Anastacia - Wonderwall (Oasis)
07 - Wille & The Bandits - Money for Nothing (Dire Straits)
08 - Zooey Deschanel - It's So Easy (Buddy Holly)
09 - Jennifer Rush - Nights in White Satin (The Moody Blues)
10 - Cornbread Red - Dream On (Aerosmith)
11 - Christy Baron - She's Not There (The Zombies)
12 - Robin Trower - Little Red Rooster (Howlin' Wolf)
13 - Lulu - I Started a Joke (Bee Gees)
14 - Daddy Mack Blues Band (ft. Billy Gibson) - Can't Get Enough (Bad Company)
15 - Toots & The Maytals - Give Peace a Chance (John Lennon)
16 - Katie Webster - Fa-Fa-Fa-Fa-Fa (Sad Song) (Otis Redding)
17 - Daphne Kaye - Sous quelle étoile suis-je né ? (Michel Polnareff)
18 - The Lounge Brigade - Paranoid (Black Sabbath)

mercredi 29 juin 2016

Une chanson (Ain't No Sunshine)


                              Il n'y a plus de soleil quand elle s'en va
                              Il fait froid quand elle est loin
                              Il n'y a plus de soleil quand elle s'en va
                              Et elle s'absente toujours trop longtemps
                              Chaque fois qu'elle s'en va

                             Je me demande où elle est en ce moment
                             Je me demande si elle est partie pour de bon
                             Il n'y a plus de soleil quand elle s'en va
                             Et cette maison est vide
                             Chaque fois qu'elle s'en va.

                             Je sais , je sais, je sais…
                             Je devrais l'oublier
                             Mais il n'y a plus de soleil quand elle s'en va

                             Il n'y a plus de soleil quand elle s'en va
                             Seulement l'obscurité, tous les jours
                             Il n'y a plus de soleil quand elle s'en va
                             Et cette maison est vide
                             Chaque fois qu'elle s'en va, chaque fois qu'elle s'en va…


La carrière musicale professionnelle de Bill Withers ne démarre véritablement qu'à l'âge de 33 ans. Auparavant, il était engagé dans l'U.S. Navy, avant d'occuper diverses fonctions dans les ateliers Ford et Boeing.

En 1971, il sort son premier album qui connait un petit succès aux États-Unis et au Canada, notamment grâce à la face B du single qui en est extrait. Il s'agit du magnifique "Ain't No Sunshine", pour l'enregistrement duquel Bill Withers s'est entouré de Donald "Duck" Dunn à la basse, Al Jackson Jr. à la batterie et Stephen Stills à la guitare, les arrangements de cordes ayant été réalisés par Booker T. Jones et Terry Manning.

Avant d'entrer en studio, il avait l'intention d'écrire davantage de paroles à la place du couplet où il répète « I know » à 26 reprises, mais les autres musiciens lui ont déconseillé cette option. On connait désormais le destin de ce classique de la soul music : il a trusté les places d'honneur dans les hit parades du monde entier et s'est imposé comme une incontournable reprise pour de nombreux artistes. Et pour estimer la valeur de cette petite chansonnette, il n'y a qu'à voir la listes des interprètes prestigieux qui se sont invités sur cette compile… je sais, je sais, je sais, ça laisse sans voix !

>>>>> I KNOW, I KNOW, I KNOW

01 - Bill Withers
   02 - Christy Baron
      03 - Sting
         04 - Mama Lion
            05 - Freddie King
               06 - Buddy Guy & Tracy Chapman
                  07 - Patricia Kaas
                     08 - Pete Alderton
                        09 - Michael Jackson
                           10 - John Lawton's Gunhill
                              11 - Aaron Neville
                                 12 - Eva Cassidy
                                    13 - Jimmy Lindsay
                                       14 - Smoma
                                          15 - Paul McCartney
                                             16 - The Roadside Band
                                                17 - Sarah Brooks
                                                   18 - Woven Hand

                                                      19 - Jazzamor
                                                         20 - Horace Andy (Super bonus de l'ami Petr Zenkl)

lundi 27 juin 2016

All You Need Is French [12]


— III —

Non mais, c'est quoi cette histoire de tunnel baigné de lumière éblouissante, de petits angelots virevoltant comme des papillons ? Tout ça, c'est pipeau et compagnie !

Le passage de vie à trépas est plus sordide.

Imaginez-vous un samedi soir aux urgences de l'hôpital de la Timone. La salle est pleine de gens hagards. Ça gémit, ça pleure, ça frissonne. Les regards se croisent. On sait pertinemment où l'on est, mais on n'ose pas y croire. On se dit qu'il doit y avoir une erreur, que c'était pas son heure, qu'on n'a pas eu le temps de dire au revoir à sa famille, que la bagnole est pas finie de payer. J'avais promis à mon petit-fils de l'emmener chez Mickey. Je devais aller voir AC/DC et Axl Rose à Lisbonne ! Je devais tondre la pelouse ! Je devais…

Et le docteur Saint-Pierre fait son entrée.

— IV —

— Pardonnez-moi, Ô grand Saint-Pierre, j'ai bien peur qu'il y ait comme une toute petite erreur de casting !

— Je comprends, tout le monde dit la même chose. Moi-même, en ce moment, je devrais être en R.T.T. Ça fait une éternité que je n'ai pas pris de congés. Vous comprenez, les arrivages sont quotidiens. Pas le temps de souffler ! La semaine dernière, c'était le tremblement de terre au Guatemala, 6000 arrivées d'un seul coup. En mai, explosion à la centrale de Fessenheim, 8000 victimes non prévues au calendrier. Et les attentats, ça n'arrête pas ! Voiture piégée par ci, ceinture d'explosif par là. Allahou akbar, Dieu est grand, mais Dieu commence à saturer !

— Oui mais moi c'est pas pareil. J'avais plein de projets. Tiens, par exemple, je voulais écrire une histoire un peu rigolote sur mon blog, qui raconterait la vie au paradis. J'aurais parlé de David Bowie, de Lou Reed, d'Alain Bashung… et vous auriez eu le premier rôle. Franchement, c'est pas une idée géniale ?

— Géniale, géniale ? Ça se discute. Sachez qu'au même instant que vous, un bébé est mort-né, étranglé par son cordon ombilical. Lui aussi avait un destin fabuleux : il devait être président de la République française en 2062. Veuillez prendre le couloir à droite en sortant du bureau… bienvenue au paradis !

— Mais euh !…

>>>>> LES LIAISONS DANGEREUSES

01 - Angelo Branduardi - La série des nombres
02 - La Rue Kétanou - Le chien
03 - Bill Deraime - Tout I'monde a gagné
04 - Indochine - Justine
05 - Les Innocents - Fous à lier
06 - JoeyStarr - Métèque
07 - Michel Cloup Duo - Nous qui n'arrivons plus à dire nous
08 - Blankass - Rendez-vous
09 - Alex Bianchi - La bête (ft. Chistian Décamps)
10 - Carla Bruni - Pas une dame
11 - The Limiñanas - Prisunic
12 - Daniel Guichard - Chanson pour Anna
13 - Christian Olivier - Je me quitte
14 - Tue-Loup - Empreinte
15 - Yves Simon - J'ai rêvé New York
16 - Liane Foly - Blue Notes
17 - Louis Bertignac - Cathédrales
18 - Red Cardell - Un monde tout à l'envers

dimanche 26 juin 2016

Un dimanche en 2016 [ 6 ]


Jusqu'à présent, j'ai suivi les consignes : en avril, je ne me suis pas découvert d'un fil et au mois de mai, j'ai fait ce qui me plaisait.

Oui mais en juin, qu'est-ce que je dois faire ? Est-ce que je fume des joints ? Est-ce que je prends un shampoing ? Je bouffe du foin ou j'encule un pingouin ??? J'en sais rien moi, y'a pas de dicton pour le mois de juin ! Du coup, je suis comme un con ! Et le premier qui dit que ça change pas de l'habitude se mange un bourre-pif dans le museau !!!

J'ai bien une 'tite idée, mais ça va encore faire beugler la populace !

Et ben tant pis, je me lance quand même et les râleurs du dimanche matin sont rien que des pignoufs ! Voilà, voilà, m'sieurs-dames, comme toutes les fins de mois je vous propose une sélection de chouettes chansons tirées de chouettes albums parus en ce joli mois de juin… et c'est du chouette heavy metal !!!

Finalement, on pourrait dire : « En juin, télécharge le disque ci-joint !!! ». Vous moquez pas, je débute à peine dans la fabrication de dicton !!!

>>>>> PRAIRIAL

01 - Arakara - Chaos Reigns
02 - Candlemass - Sleeping Giant
03 - Overdry - Punishment
04 - Defiatory - Aeons End
05 - Killing Rapunzel - Six Feet Under
06 - Stuck Mojo - Fire Me
07 - Earth Ship - Red Leaves
08 - Gojira - Stranded
09 - A Dying Ultimatum - 3x B
10 - Scorpion Child - She Sings, I Kill
11 - Paradox - The Raging Planet
12 - In Extremo - Lieb Vaterland, Magst Ruhig Sein
13 - Volbeat - The Loa's Crossroad
14 - Death Angel - It Can't Be This
15 - Tarja Turunen - Your Heaven and Your Hell (ft. Michael Monroe)
16 - Combichrist - My Life, My Rules
17 - Revolt - Kill the Rapist
18 - Hellyeah - STARTARIOT

vendredi 24 juin 2016

Voici… Serge Reggiani


Arrivé en France à l'âge 8 ans, rien ne prédestinait le jeune émigré italien à une carrière artis- tique aussi exceptionnelle.

Il suit d'abord les traces de son père comme apprenti coiffeur et s'inscrit au Conservatoire des arts cinématographiques de Paris, puis au Conservatoire national d'art dramatique. En 1938, il fait une brève apparition dans Les Disparus de Saint-Agil de Christian-Jaque, aux côtés de Mouloudji, Michel Simon, Erich von Stroheim et un autre débutant : Charles Aznavour. S'ensuivront une centaire de films avec tous les plus grands réalisateurs : Carné, Ophüls, Clouzot, Lelouch, Comencini, Melville, Chabrol, Scola, Granier-Deferre, Krawczyk…

Ce n'est qu'à 42 ans qu'il entame une carrière de chanteur. Tout d'abord en interprétant le répertoire de Boris Vian, avant que Barbara, avec qui il entretient une liaison amoureuse et secrète, ne le prenne sous son aile. Elle lui présente entre autre Georges Moustaki et Jean-Loup Dabadie qui lui tricotent un répertoire sur mesure. Maxime Le Forestier, Serge Gainsbourg, Claude Lemesle, Didier Barbelivien, Michel Legrand seront également mis à contribution tout au long de son parcours musical qui ne s'achèvera qu'en 2002.

Il s'éteint le 22 juillet 2004, à l'âge de 82 ans.

>>>>> L'ITALIEN

01 - Arthur, où t'as mis le corps ? (1964 - Serge Reggiani chante Boris Vian)
02 - La vie c'est comme une dent (1967 -  Album n° 2)
03 - Dessin dans le ciel (1968 - Et puis…)
04 - Ballade pour un traitre (1970 - Je voudrais pas crever)
05 - Dans ses yeux (1971 - Rupture)
06 - Le pont Mirabeau (1972 - Le vieux couple)
07 - Pericoloso (1973 - Bon à tirer)
08 - Journal (1975 - La chanson de Paul)
09 - Si c'était à recommencer (1977 - Venise n'est pas en Italie)
10 - C'est là (1979 - J't'aimerais)
11 - Nos copines (1981 - L'armée du brouillard)
12 - Maudite enfant (1982 - Le zouave du pont de l'Alma)
13 - Elle veut (1984 - Elle veut)
14 - Pablo (1988 - Reggiani 89)
15 - Alphabet (1990 - Reggiani 91)
16 - Letizia (1992 - 70 balais)
17 - Monsieur Baudelaire (1994 - Reggiani 95)
18 - Raymond, joue-moi du jazz (1997 - Nos quatre vérités)
19 - Jean des Brumes (1999 - Les adieux différés)
20 - Saint-Paul-de-Vence (2001 - Enfants, soyez meilleurs que nous)
21 - Le temps qui reste (2002 - Autour de Serge Reggiani)

mercredi 22 juin 2016

Psychedelic Sound


Que nous racontent les différents dictionnaires ?

L'ami Wiki nous apprend que le terme "psychédélique" a été inventé en 1957 par le psychiatre anglais Humphry Osmond, à partir des mots grecs psyché (âme) et dēlóô (révéler, rendre visible). Dévoiler son âme, se mettre à nu, en quelque sorte.

Le petit Larousse précise : « Qui résulte de l'absorption de substances hallucinogènes ».

Le Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales renchérit : « Qui est provoqué par l'absorption de drogues hallucinogènes et consiste en un débordement délirant des idées et une distorsion des faits et des images réels, qui peuvent aller jusqu'à des hallucinations psycho-sensorielles ».

Je crois qu'on ne peux pas être plus clair !!!

Maintenant, quel est le cochon qui osera encore prétendre que Brigitte Fontaine n'est pas une artiste psychédélique !!!!!

>>>>> CAMEMBERT ÉLECTRIQUE

01 - Colour Haze - Stars
02 - Gong - Tried so Hard
03 - Children Of The Mushroom - August Mademoiselle
04 - Goat - Words
05 - MGMT - I Found a Whistle
06 - Dead Meadow - Let's Jump In
07 - Cream - Sweet Wine
08 - Acid Mothers Temple & The Melting Paraiso U.F.O. - Interplanetary Love
09 - Country Joe & The Fish - Donovan's Reef
10 - The Black Angels - Evil Things
11 - Tame Impala - Why Won't They Talk to Me ?
12 - Brigitte Fontaine - God's Nightmare
13 - Ty Segall - Mister Main
14 - The Ghost Of A Saber Tooth Tig - Animals
15 - The Doors - Unhappy Girl
16 - Syd Barrett - No Good Trying
17 - Ultimate Spinach - Dove in Hawk's Clothing
18 - Strawberry Alarm Clock - Black Butter, Past

lundi 20 juin 2016

All You Need Is French [11]


I

Putain ! Ch'uis mort !

— II

Je m'baladais sur l'avenue, le cœur ouvert à l'inconnu, j'avais envie de dire bonjour à n'importe qui. N'importe qui et ce fut BLAM ! Steinway & Sons, modèle C-227, 400 kilos de bois et d'acier sur ma tronche de cake. Le cake n'a pas fait un pli !

Jusque là, je croyais que les pianos qui dégringolent du sixième étage, c'était réservé aux films burlesques. Faux, archi-faux. J'en suis la preuve vivante… enfin vivante, pas si vivante que ça !

Tout ce que je peux affirmer, c'est qu'il n'y a pas plus radical qu'un piano à queue qui vous arrive en pleine poire, après une chute de 15 mètres ! Pas le temps de ressentir la douleur, le cerceau est instantanément réduit en bouillie. La même expérience avec une Fender Stratocaster, tu peux t'en tirer avec une vilaine fracture du crâne. Avec un harmonica, au pire c'est une belle bosse.

J'ai toujours eu la scoumoune, ce fut un piano !

>>>>> LA MARE AU DIABLE

01 - Hocus Pocus - Marc
02 - Ariane Moffatt - 22h22
03 - La Maison Tellier - Garçon manqué
04 - Paul Personne - Le diable en hiver
05 - Babx - Naomi aime
06 - Benjamin Biolay - Brandt rhapsodie
07 - Olivia Ruiz - Le calme et la tempête
08 - Étienne Daho - Sur mon cou
09 - L'Affaire Louis Trio - Tranquille aujourd'Hui
10 - Les Cowboys Fringants - Pizza Galaxie
11 - Ariane Zita - Le printemps n'existe pas
12 - Romain Didier - Paris-Berlin
13 - Maurane - Boire dans le même rêve
14 - Pierre Bachelet - Emmanuelle
15 - Stromae - Ave Cesaria
16 - Fauve - Tallulah
17 - Marc Lavoine - La semaine prochaine
18 - Pauline Croze - Faux contacts

dimanche 19 juin 2016

Faraway Metal


Je sais ce que vous allez dire : « Ce gros trou du cul va encore nous péter les roustons avec son Hévi Métöl à la con ! »

Ho ! Hé ! Dis donc, j'y suis pour rien, moi, dans c't'affaire-là ! Z'avez qu'à voir avec Tony Iommi ! C'est lui qui a inoculé le virus du heavy metal à la planète entière. Moi, je ne suis qu'un petit dealer local et anonyme !!!

Aller, il fait beau, les petits oiseaux gazouillent (… les filles aussi !), je vous emmène faire une balade aux quatre coins de la planète, à la découverte de groupes de musique fougueuse sévissant dans des contrées où son implantation n'est, à priori, pas forcément évidente. Mais El Diablo a plus d'un tour dans son sac, il est parvenu à embobiner des populations plus habituées à la tanpura et à l'oud qu'à la Gibson SG.

Et  ne  vous  faites  pas  de  mouron  :  avec  les  jolies  compiles,  on  voyage  toujours  en  business  class !

>>>>> EMIRATES AIRLINE

01 - Crescent Lament - Hái Jūn Míngzhū (Taïwan)
02 - Orphaned Land - Ya Benaye (Israël)
03 - Arakain - Hra s Ohněm (République tchèque)
04 - Priorato - Fight With No Fear (Équateur)
05 - Beastwars - Red God (Nouvelle Zélande)
06 - Albatross - A Tale of Two Tyrants (Inde)
07 - Deck Janiels - Down to Hell (Slovénie)
08 - The Bastards - Esencia (Mexique)
09 - Metsatoll - Iivakivi (Estonie)
10 - Destiny In Chains - Last Forever (Égypte)
11 - Lupu' Cel Rau - Esti Un Betiv (Roumanie)
12 - Aggelos - Higuera Seca (Colombie)
13 - EF - Mukhosh (Bangladesh)
14 - Kolaps - Moj Put (Serbie)
15 - Skinflint - Okove (Botswana)
16 - Fornix - Lima Hell (Pérou)
17 - Bus - Forever Grey (Grèce)
18 - Furtherial - Wind Swept my Wings (Turquie)

vendredi 17 juin 2016

Designed by H.R. Giger

Rares sont les artistes dont l'empreinte graphique est si prégnante qu'on la reconnait au premier coup d'œil. En vrac, je citerais Picasso,  Magritte,  Matisse,  Hopper,  Gauguin,  Chagall,  Seurat… et bien sûr celui qui nous intéresse aujourd'hui.

Plasticien, graphiste, illustrateur, sculpteur, designer, Hans Ruedi Giger est né à Coire (Suisse), le 5 février 1940 et mort le 12 mai 2014.

Bien qu'il ait connu une longue et fructueuse carrière, son plus remarquable fait d'arme reste sans aucun doute la conception visuelle de l'Alien de Ridley Scott sorti sur les écrans en 1979. Décrite comme un insecte biomécanique, la créature élaborée par Giger est l'une des plus belle et des plus terrifiante de toute l'histoire du cinéma.

H.R. Giger a également commis quelques sublimes pochettes de disques dont vous pourrez peut-être admirer les peintures originales, si d'aventure vous visitez le musée qui lui est consacré et qui se trouve en Suisse… à Gruyères !

>>>>> TO MEGA THERION

01 - Celtic Frost - Eternal Summer
02 - Steve Stevens - Woman of 1,000 Years
03 - Magma - Spiritual
04 - Emerson, Lake & Palmer - Still… You Turn Me On
05 - Danzig - Dirty Black Summer
06 - Sacred Sin - The Chapel of Lost Souls
07 - Atrocity - Last Temptation
08 - Carcass - Buried Dreams
09 - Debbie Harry - Oasis
10 - Triptykon - Aurorae
11 - Island - Zero
12 - Sacrosanct - Hidden Crimes Untold
13 - Flow de Cologne - Salvador Allende/Gegen Den Hunger
14 - Shiver - Hey Mr. Holy Man
15 - Hide - 50% & 50%

mercredi 15 juin 2016

All You Need Is French Cover (par Zocalo)


« Voilà déjà le 14è épisode… sauf qu'il est publié après le 10è. Parce que les 11é, 12è et 13è existaient déjà, donc c'était logique qu'il devienne le 14è. Oui mais comme c'est Zocalo qui l'a réalisé, je ne voulais pas trop le faire attendre. Il prend donc la place du 11è, même si ce n'est pas vraiment le 11è. D'ailleurs, ce n'est pas le 14è non plus, puisqu'il suit le 10è, mais ce n'est pas le 11è non plus. Du coup, on va dire qu'il n'a pas de numéro et que le 11è sera le 12è, tout en gardant le numéro 11 ! Tu vois, c'est élémentaire. (Keith Michards) »

Le concept de cette compile est simple : ce sont des chanteurs français (ou du moins francophones) qui chantent en français des chansons de chanteurs français. Mais pas eux. Pas eux les chansons, pas pas eux les chanteurs. D'ailleurs il y a aussi des chanteuses. Qui chantent des chansons de chanteurs français. Mais pas elles. Pas elles les chansons, pas pas elles les chanteurs. Ou de chanteuses, d'ailleurs. Mais pas elles non plus.

Tu vois, c'est élémentaire !… (Zocalo)

>>>>> LE ROUGE ET LE NOIR

01 - Poom - Il n'y a pas d'amour heureux (Georges Brassens)
02 - L'Affaire Louis Trio - Requiem pour un con (Serge Gainsbourg)
03 - Lara Fabian - Göttingen (Barbara)
04 - Coralie Clément - Mon amie la rose (Françoise Hardy)
05 - Brigitte - Ma Benz (NTM)
06 - Garou - Marie-Jeanne (Joe Dassin)
07 - Pauline Croze - Jardin d'hiver (Henri Salvador)
08 - Jorane - J'ai demandé à la lune (Indochine)
09 - Anggun & Angélique Kidjo - Née quelque part (Maxime Le Forestier)
10 - Thomas Boissy - Désenchantée (Mylène Farmer)
11 - Liane Foly - J'écoute de la musique saoûle (Françoise Hardy)
12 - Shy'm - Comme ils disent (Charles Aznavour)
13 - Vanessa Paradis - Emmenez-moi (Charles Aznavour)
14 - La Troupe de Robin des Bois - Il changeait la vie (Jean-Jacques Goldman)
15 - Arthur H - Nue au soleil (Brigitte Bardot)
16 - Arno - Je suis sous (Claude Nougaro)
17 - Jean-Marc Sauvagnargues - La tendresse (Bourvil)
18 - Laurent Voulzy - La Madrague (Brigitte Bardot)
19 - Zaz - Petite Marie (Francis Cabrel)
20 - Nathalie Choquette & les Voix Boréales - Il faudra leur dire (Francis Cabrel)
21 - Philippe Lavil & les Petits Écoliers Chantants de Bondy - En l'an 2001 (Pierre Bachelet)

lundi 13 juin 2016

Grand jeu des belles gueules ! (résultat des courses)


Merci  à  tous  les  frappadingues qui  ont  participé !

♪ ♫ ♪

01) JeePeeDee (Rivière, ouvre ton lit)


02) René (en bas à droite avec la cigarette) et son groupe Classé X.
Cliché pris dans la cave d'un bar rock de Genève (1979/80)


03-1) Lyoko (ma plouse)


03-2) Lyoko (montage)


03-3) Lyoko (ma tronche)


03-4) Lyoko (ma tronche)


03-5) Lyoko (ma fille)


03-6) Lyoko (at the Brie)


04) Devant Hantoss


05) Jean-Claude Chiffot & Daevid Allen (I am Gongster)


06) Charlu


07) EWG's Sale Gueule


08) Jimmy Jimi (devant le portrait de David Bowie peint par Gérard Manset)


09-1) Keith ''Kréposuk''


09-2) Keith ''Cooper''


09-3) Keith ''Nugent''


10) Chrissie... Petite boîte

dimanche 12 juin 2016

Rock Hard : 100 chansons [8]


Nous voici arrivés au terme de cette balade métallique sponsorisée par Rock Hard. Ça  me fait penser que je n'ai pas encore reçu ma valise hebdomadaire de biftons ! D'habitude, c'est Paul Bismuth qui se charge des livraisons !

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais je crois qu'après ce travail titanesque, j'ai mérité un petit lopin de terre au paradis. Par contre, quel sera le sort de Paul Bismuth qui ne m'a pas livré la valise ?!?!?

>>>>> JOHN BONHAM

87 - Hacride - Act of God
88 - Heaven & Hell - Bible Black
89 - Chickenfoot - Soap on a Rope
90 - Voivod - Global Warning
91 - Alice In Chains - Check my Brain
92 - Kiss - Modern Day Delilah
93 - The Devil's Blood - Christ or Cocaine
94 - Devin Townsend - Universe in a Ball
95 - Orphaned Land - Sapari
96 - Audrey Horne - Down Like Suicide
97 - Armored Saint - Loose Cannon
98 - Slash - Nothing to Say (ft. M. Shadows)
99 - Anathema - Universal

vendredi 10 juin 2016

Zeuhl


Dans la langue imaginée par Christian Vander, Zeuhl désigne « une sorte de mémoire cosmique en relation avec l’Univers, qui aurait mémorisé tous les sons existants dans les profondeurs de notre esprit. C'est lorsqu'on arrive à se dégager de toute chose en musique que cette mémoire entre en activité pour correspondre avec l’Univers tout entier. »

En kobaïen, Zeuhl signifie aussi "céleste" et désigne une forme de rock progressif qui emprunte à la musique néoclassique, au jazz moderne, au rock in opposition, aux musiques contemporaines, ethniques, à la fusion et parfois à la musique électronique.

Ça c'était la partie théorique (fumeuse !) ! Pour la pratique (fastoche !) : vous collez cette galette dans le lecteur et vous vous laissez emporter par ce torrent de circonvolutions sonores… attention, ça éclabousse !!!

>>>>> 1001° CENTIGRADES

01 - Scherzoo - Bossa Yakuza
02 - Zao - Ataturc
03 - Eskaton - Couvert de gloire
04 - Dün - Arrakis (alternate version, 1979)
05 - Setna - Cycle II (a)
06 - Omega Plus - Unfaithful Woman
07 - Abus dangereux - Le quatrième mouvement
08 - Heldon - Une drôle de journée
09 - Univeria Zekt - Altcheringa
10 - One Shot - Monsieur G
11 - Rialzu - A Mubba
12 - Magma - Üdü Wüdü
13 - Koenji Hyakkei - Brahggo
14 - Weidorje - Booldemug
15 - Potemkine - Liberserim Urb et chant de Viamor
16 - Arachnoid - Toutes ces images

mercredi 8 juin 2016

Une chanson (I'll Be Your Baby Tonight)


                                        Ferme tes yeux, ferme la porte
                                        Ne te fais plus de soucis
                                        Ce soir, je serai ton chéri

                                        Éteins la lumière, baisse le store
                                        Tu ne dois pas avoir peur
                                        Ce soir, je serai ton chéri

                                        Bon, cet oiseau moqueur va s’envoler
                                        Nous allons l’oublier
                                        Cette bonne grosse lune
                                        Va briller comme une cuillère
                                        Mais nous n’allons pas nous en occuper
                                        Tu ne le regretteras pas

                                        Enlève tes chaussures, n’aie pas peur
                                        Apporte cette bouteille par ici
                                        Parce que ce soir, je serai ton chéri


Étonnant Bob Dylan, qui peut aussi bien pondre des chansons politiquement engagées, que de délicieuses bluettes qui se savourent comme des sucettes à l'anis.

En guise de friandise, je vous invite à déguster un petit bijou dylanien sorti en 1967 sur l'album John Wesley Harding. Pas franchement sa chanson la plus militante, mais l'une de celles qui a servi de "couverture" à bon nombre d'artistes de tous styles. Une chanson totalement addictive.

Maintenant vous êtes prévenus : si vous chargez cette compile, faudra pas m'assigner en justice parce que la chanson vous reste scotchée dans la tête pendant des semaines !

>>>>> CLOSE THE DOOR

01 - Bob Dylan
   02 - Shemekia Copeland
      03 - Gary & Randy Scruggs
         04 - Clare Teal
            05 - UB40 & Robert Palmer
               06 - Elana James
                  07 - Lester Chambers
                     08 - Norah Jones
                        09 - Ian Gillan
                           10 - The Hollies
                              11 - Maria Muldaur
                                 12 - George Baker Selection
                                    13 - Thea Gilmore
                                       14 - Graham Bonnet
                                          15 - Sally Magill & Martin Young
                                             16 - Uncle Dog
                                                17 - Rita Coolidge
                                                   18 - Ron Armstrong